Un Dakar particulièrement exigeant attendra Volkswagen pour le 30e anniversaire de la classique du désert, se déroulant du 5 au 20 janvier 2008. Les quatre Volkswagen Race Touareg 2 de l’équipe officielle affronteront leurs concurrents sur un parcours d’une longueur totale de 9 273 kilomètres. La part des liaisons non chronométrées a été nettement réduite, alors que le trajet des 15 spéciales chronométrées menant à travers le Portugal, l’Espagne, le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal s’est allongé de 33 pour cent par rapport à l’année dernière pour couvrir un total de 5 736 kilomètres. C’est ce que la société organisatrice du rallye, ASO, a fait savoir aujourd’hui, mercredi, lors d’une présentation à Paris. Le Volkswagen Race Touareg pourrait donc bien se voir face à son Dakar le plus dur depuis qu’il a fait ses débuts en 2004.

Dakar_2008_Itineraire_MD

«Avec près de 6 000 kilomètres, un Dakar ultralong nous attend. Nous passerons de nombreux jours dans les dunes mauritaniennes», déclare le Directeur de Volkswagen Motorsport Kris Nissen dans sa première analyse. «Ce sera très fatigant pour les pilotes et tout le team. Sur les longues étapes, les pilotes passeront de longues heures dans le cockpit et ils arriveront au bivouac à une heure avancée, si bien que l’équipe d’assistance ne pourra commencer son travail que très tard. Nous saluons cet itinéraire très long et exigeant que le Dakar nous réserve pour son 30e anniversaire. Ce sera un grand défi. Lors de nos essais en Tunisie et lors du UAE Desert Challenge, la finale de la Coupe du Monde FIA des Rallyes tout terrain à Dubaï, nous avons emprunté de longs passages de sable et nous avons eu la confirmation d’avoir aussi fait des progrès sensibles sur ce type de sol.»

Carlos Sainz : «Le Dakar sera plus long, plus dur et plus difficile.»

S’élançant pour la troisième fois de Lisbonne, comme déjà en 2006 et en 2007, et s’embarquant pour l’Afrique le 6 janvier, les concurrents aborderont ensuite six étapes au Maroc et en Mauritanie avant que la deuxième mi-temps du rallye ne commence le 13 janvier par la journée de repos dans la capitale mauritanienne Nouakchott. Suivront alors six autres étapes difficiles en Mauritanie avant que le rallye rejoigne son arrivée au Sénégal. Avec huit étapes, la traversée de la Mauritanie constitue le cœur même du rallye. 3 853 kilomètres de spéciales (67 pour cent des secteurs chronométrés) et un total de 5 188 kilomètres (56 pour cent de la distance totale) se disputeront dans ce pays. Les quatre étapes affichant plus de 500 kilomètres chronométrés se trouvent sur ce tronçon du parcours. Mais ce n’est pas tout : les deux étapes marathon programmées respectivement les 11 et 12 et les 16 et 17 janvier et interdisant toute assistance régulière, se dérouleront également sur le territoire mauritanien. Cette région est traditionnellement considérée comme étant la plus dure du Dakar.

«Le Dakar 2008 sera plus long, plus dur et plus difficile», déclare le pilote officiel Volks-wagen Carlos Sainz, vainqueur de la Coupe du Monde FIA des Rallyes tout terrain 2007. «Nous mangerons sans doute beaucoup de sable, nous enchaînerons d’innombrables dunes et goûterons à deux étapes marathon lors desquelles nous serons privés de mécaniciens le soir au bivouac.» Et son copilote Michel Périn d’ajouter : «Le fait que le nombre des kilomètres chronométrés s’est accru d’un tiers suffit à lui seul pour augurer un rallye difficile. Le Mali n’étant pas au programme cette fois, on fera 2000 kilomètres de plus en Mauritanie. Et là-bas, il n’y a pas de pistes ce qui rend la navigation primordiale.»

En Europe et au Maroc, les participants découvriront déjà plusieurs étapes inédites. «En Mauritanie, le rallye retourne à des villes étapes où il ne s’était plus rendu depuis plus de dix ans – comme par exemple Nouhadibou», explique Dirk von Zitzewitz, le navigateur de Giniel de Villiers, deuxième du Dakar 2006. «L’organisateur a annoncé comme défis particuliers de nombreux franchissements d’ergs, des spéciales de sable inédites ainsi que la fameuse passe de Nega près de Kiffa. Plus d’une fois, ces étapes se sont avérées être décisives par le passé.»

Les quatre Volkswagen Race Touareg de l’équipe officielle seront entre les mains de Dieter Depping/Timo Gottschalk (Allemagne/ Allemagne), Mark Miller/Ralph Pitchford (USA/Afrique du Sud), Carlos Sainz/Michel Périn (Espagne/France) ainsi que Giniel de Villiers/Dirk von Zitzewitz (Afrique du Sud/Allemagne). Un cinquième Race Touareg sera confié à Carlos Sousa/Andreas Schulz (Portugal/Allemagne) et mis en lice par le Team Lagos privé.

Vous avez aimé ? Partagez avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *