Après avoir franchi, le 5 janvier, le seuil des 50% dans le capital de Volkswagen, qui est actionnaire de contrôle du fabricant de poids lourds suédois (Scania), Porsche était donc contraint a valorisé le fabricant Scania pour 31,6 milliards de couronnes (2,92 milliards d’euros).
« Porsche n’a aucun intérêt au rachat des actions Scania. Porsche ne rachètera pas d’actions en dehors de cette offre. Porsche ne prévoit pas d’autres opérations sur Scania ».
Le groupe propose ainsi 68,52 couronnes par action A et 67,10 couronnes par action B, un prix inférieur au cours du constructeur nordique dont l’action A avait clôturé à 69,5 couronnes et l’action B à 69 couronnes.

Vous avez aimé ? Partagez avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *