Un propriétaire de supermarché en Gironde en avait marre de sa Mercedes Classe S et lorgnait sur une Porsche Panamera. Avec l’aide de son fils, il a décidé de faire une « arnaque à l’assurance » en noyant sa Mercedes dans la Garonne pour pouvoir s’acheter la Porsche avec l’argent qu’il aurait touché… Mais ils n’ont pas été très malins !

il-noie-mercedes-pour-acheter-porsche

Etape 1 : se débarrasser de la Mercedes

L’histoire s’est déroulée fin 2013, en Gironde, mais le verdict a été rendu récemment. Dirigeant d’un supermarché, Elie G. possède une Mercedes Classe S qu’il paie en leasing aux frais de sa société. Depuis quelques temps, une sublime Porsche Panamera lui faisait de l’œil et il ne pouvait se résoudre à ne pas l’acheter. Mais engagé dans un contrat de leasing, il a réfléchi à une solution avec son fils pour se débarrasser, d’une manière ou d’une autre, de sa Mercedes.

Etape 2 : monter une arnaque

Ils ont donc opté pour un scénario digne d’une mauvaise série télévisée policière… une escroquerie à la compagnie d’assurance ! Comment ? En faisant en sorte que sa voiture soit déclarée volée puis retrouvée au fond de la Garonne. Pour mener à bien leur stratagème, père et fils ont déposé la voiture allemande jusqu’au bord de l’eau, ont retiré les plaques d’immatriculation, ont bloqué la pédale d’accélérateur avec un bout de bois et l’ont laissée couler.

Etape 3 : porter plainte

Le lendemain, comme si de rien n’était, le père est donc allé signaler le vol de sa Mercedes sur un parking à Toulouse, et que le coffre contenant des caisses de vin, avait dû attirer les voleurs. C’était sans compter sur la marée basse qui a rapidement dévoilée la Mercedes que les policiers n’ont pas eu de mal à retrouver. Il est ensuite vite apparu en traçant les relais téléphoniques, que leurs cellulaires ne se trouvaient pas à Toulouse mais bien là où le véhicule a été sorti de l’eau.

Conclusion

Il a fallu retirer la voiture de la Garonne, ce qui coûte bien évidemment de l’argent et la procureur a requis une peine d’un an de sursis et 20 000 euros d’amende. Au final, la justice a saisi non pas 20 000 euros mais 40 000 euros, sur les comptes bancaires personnels de Elie G. Quand on sait que le leasing de la Mercedes touchait à sa fin quelques mois plus tard, on se dit qu’il a été bien bête !

Source : sudouest.fr

Vous avez aimé ? Partagez avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *