A l’occasion du salon IAA 2007, Mercedes-Benz présente un ensemble unique de modèles particulièrement économes et propres avec des technologies moteur associées de manière intelligente. Avec 19 nouveaux  modèles dont sept modèles hybrides de catégories différentes ainsi que de nombreux véhicules innovants en matière de réduction des émissions de CO2, et avec le prototype F 700, la marque à l’étoile présente à Francfort sa feuille de route vers le futur.

557496_985394_3508_2480_iaa2007_route_vers_le_futur_8

Suite du communiqué et plus de photos dans la suite de la news…

Des automobiles haut de gamme économes et écologiques qui ne renoncent pas à la sécurité, au confort ni au plaisir de la conduite : c’est l’objectif de la stratégie de développement à long terme que Mercedes-Benz a inscrit dans son programme « Route vers le Futur ». Parmi les points forts de ce développement sans précédent, on peut citer des technologies modulaires, en premier lieu des moteurs à combustion optimisés avec des solutions hybrides taillées sur mesure, qui sont utilisées seules ou de manière associée selon la catégorie de véhicule, le profil d’utilisation et le souhait du client.

557497_985397_6829_4197_iaa2007_route_vers_le_futur_3

En outre, Mercedes-Benz présente à l’occasion du salon IAA plusieurs nouveaux modèles de série avec le système de traitement des gaz d’échappement diesel BLUETEC déjà introduit avec succès aux Etats-Unis en 2006. En tant que concept  modulaire, « BLUETEC HYBRID » permet de concevoir les véhicules à moteurs à combustion les plus économiques et les plus propres du monde. Les six modèles BLUETEC présentés à Francfort ont la capacité de respecter les normes d’émissions de gaz d’échappement les plus strictes du monde, y compris à l’avenir, dont la norme européenne EU6 et la norme américaine BIN5. En outre, une voiture particulière Mercedes à pile à combustible arrivera en série en 2010, et sera présentée à Francfort.

Le concept de technologie modulaire permettra l’introduction en souplesse et  rapide de technologies innovantes dans toutes les gammes de Mercedes-Benz. « Nous donnons ainsi à nous clients la certitude que leur véhicule Mercedes respectera également dans l’avenir leurs exigences en matière de sécurité, de confort et de maîtrise tout en respectant l’environnement » a déclaré Dr. Dieter Zetsche, PDG de DaimlerChrysler AG.

F 700 avec moteur DIESOTTO: le meilleur du diesel et de l’essence

Le prototype F 700, présenté comme un aperçu de l’avenir des grandes berline de luxe, dispose d’un moteur DIESOTTO innovant qui réunit les meilleures caractéristiques du moteur diesel et du moteur à essence. Ce quatre cylindres de 1,8 litres atteint, grâce à une suralimentation turbo, une puissance nominale de 175 kW/238 ch et couple maximal combiné de 400 Nm. En combinaison avec un module hybride de 15 kW/20 ch, l’hybride DIESOTTO atteint une puissance combinée maximale de 190 kW/258 ch. Malgré cela, le F 700 ne consomme de 5,3 d’essence tous les 100 kilomètres.

« Les émissions de CO2 du F 700, de seulement 127 grammes par kilomètre, correspondent à celles d’un modèle compact à moteur diesel et font du F 700 la limousine de luxe avec la consommation d’essence la plus faible de l’histoire de l’automobile » affirme Dr. Thomas Weber, membre du Directoire de DaimlerChrysler AG, responsable de la recherche – développement de Mercedes Car Group. Malgré sa consommation inégalée à ce jour, le F 700 offre des performances de première classe. En effet, il passe de 0 à 100 kilomètres en seulement 7,5 secondes.

La voiture particulière BLUETEC de Mercedes- Benz sera introduite dès fin 2007 en Europe

La nouvelle E 300 BLUETEC prend la pole position sur la Route du Futur de Mercedes-Benz. Après l’introduction réussie aux USA de la E 320 BLUETEC, première voiture particulière équipée de la technologie BLUETEC, l, et été élue « World Green Car of the Year 2007 », la technologie diesel la plus propre du monde fait également ses débuts en Europe. En décembre 2007, la E 300 BLUETEC arrivera sur le marché européen en tant que diesel EU5 le plus propre et le plus économe du segment des grandes routières.

Dès 2008 suivront, avec le R-, le ML- et le GL 320 BLUETEC, les trois premiers SUV diesel du monde respectant la sévère norme américaine BIN5 en vigueur dans 50 états, et qui ont la capacité de respecter la future norme européenne EU6.

Avec cette mise en place complète de sa « Route vers le Futur », le Mercedes Car Group et plus particulièrement Mercedes-Benz confirment leur objectif qui est de proposer à leur client à l’avenir des automobiles efficaces, luxueuses et sûres tout en respectant les critères écologiques les plus stricts.

Déjà sur la route : la smart fortwo ed à propulsion électrique sans émissions

557495_985391_5440_4080_iaa2007_route_vers_le_futur_7

Les 100 premiers exemplaires de la smart fortwo ed à motorisation électrique subissent actuellement à Londres un important test client « grandeur nature ». Le cœur ce module zéro émissions est un moteur électrique à aimant permanent de 30 kW/41 PS qui, dès la première rotation, produit un couple maximal de 140 Nm. La Smart fortwo ed offre ainsi une vivacité sans pareil dans la circulation urbaine, où son rayon d’action atteint 115 kilomètres, tout en restant ultra économique.

La Smart fortwo mhd dès 2007 avec système « micro hybrid » à essence

La première des trois solutions hybrides que le Mercedes Car Group présentera lors du salon IAA à Francfort se trouvera à partir d’octobre 2007 dans la smart mhd, ce sigle signifiant « micro hybrid drive ».
La consommation en carburant de ce véhicule économe trois cylindres essence, qui développe une puissance de 52 kW/71 ch et un couple maximal de 92 Nm, a été diminuée, grâce au système « stop & start » intelligent, de 4,7 à 4,3 litres pour 100 kilomètres. Cela correspond à un taux d’émissions de CO2 de 103 grammes par kilomètre.

Selon une étude: la smart fortwo cdi serait la nouvelle championne en matière d’émissions de CO2 avec 78 g/km.

Avec une consommation de 3,3 litres pour 100 kilomètres et des émissions de CO2 de 88 grammes par kilomètre, la Smart cdi est actuellement l’automobile de série la plus économe et la plus écologique du monde. A l’occasion du salon IAA, Smart présentera une future version diesel encore améliorée, la smart cdi mhd. Grâce à la technique « stop & start », la smart fortwo cdi mhd, avec 2,9 litres aux 100 et 78 grammes d’émissions de CO2 par kilomètre, représente la nouvelle référence mondiale. Bien entendu, la smart fortwo cdi mhd dispose d’un filtre à particules de gasoil fermé qui réduit les émissions de particules à des niveaux quasiment imperceptibles. En ce qui concerne tous les autres composants des gaz d’échappement, la smart fortwo cdi mhd est si propre qu’elle se situe en dessous des strictes valeurs limites de la norme EU5.

E 300 BLUETEC: le diesel le plus propre du monde fera ses débuts en Europe au mois de décembre

557500_985406_5440_4080_iaa2007_route_vers_le_futur_2

Dès cette année, Mercedes-Benz introduira, avec la E 300 BLUETEC, la voiture particulière diesel EU5 la plus propre et la plus économe du segment des grandes routières européennes. Le véhicule le plus en vue de sa catégorie sera ainsi doté, également en Europe, de la technologie diesel la plus propre du monde. La combinaison des modifications du moteur, du catalyseur à oxydation et du filtre à particules avec la technologie BLUETEC, dans ce cas avec un pot catalytique à oxyde d’azote à durée de vie particulièrement longue, ainsi qu’avec un système de réduction catalytique SCR (Selective Catalytic Reduction) spécial, permet d’obtenir des valeurs excellentes pour tous les composants des gaz d’échappement. Ainsi, les valeurs des oxydes d’azote sont nettement en dessous des valeurs limites de la norme EU5, ce qui indique que cette technologie pourra également respecter la norme EU6.

Mercedes-Benz a déjà introduit la technologie BLUETEC innovante en octobre 2006 aux Etats-Unis dans la E 320 BLUETEC, qui est vendue là-bas en tant que première voiture particulière diesel BIN8 et qui a été élue « World Green Car of the Year 2007 ». En Europe, Mercedes-Benz propose la nouvelle E 300 BLUETEC en parallèle avec la E 320 CDI toujours disponible. La puissance maximum légèrement plus faible du nouveau modèle BLUETEC, 155 kW/211 ch au lieu de 165 kW/224 ch, résulte des mesures d’amélioration du traitement des émissions. Parmi ces solutions, il convient de mentionner des injecteurs piézo-électriques spéciaux ainsi qu’un « réglage fin » ciblé du turbocompresseur et le recyclage des gaz d’échappement. Le couple maximal élevé inchangé de 540 Nm à 1600 tr/min garantit des performances élevées pour une faible consommation et des gaz d’échappement très propres. La consommation de la E 300 BLUETEC est de 7,3 litres de gasoil pour 100 kilomètres (Euromix).

E 350 CGI essence avec injection directe d’essence de seconde génération

Parallèlement à la E 300 BLUETEC, Mercedes-Benz élargit sa gamme de modèles avec le moteur à injection directe d’essence avec guidage de jet. Ce V6 essence, introduit  début 2006 dans la CLS 350 CGI en tant que premier moteur du monde équipé de ce système de combustion innovant et d’une piézo-injection, sera également disponible en décembre sur la E 350 CGI et il sera monté dans la limousine ainsi que dans le modèle T de la classe E.

Par rapport à la E 350 toujours disponible, le moteur en V de 215 kW/292 ch offre 20 ch de plus et 15 Nm de couple en plus (soit 365 Nm au total) pour 10% de consommation en moins. La Classe E 350 CGI accélère en 6,8 secondes de 0 à 100 km/h, se contente de 8,7 litres de super pour 100 kilomètres (norme Euromix). La vitesse maximale est limitée électroniquement à 250 km/h sur ce modèle.

Dès décembre 2007: une nouvelle C 220 CDI Station Wagon avec seulement 6,1 l/100 km pour 170 ch

Le nouveau modèle C 220 CDI SW démontre qu’une puissance plus importante peut également aller de pair avec une consommation plus faible. Son diesel de quatre cylindres offre 18% de couple en plus, soit 60 Nm. Le régime moteur, et donc la consommation moyenne, ont pu être réduits. Avec sa boîte de vitesses à 6 rapports de série, la C220 CDI SW se contente de seulement 6,1 litres de gasoil pour 100 kilomètres, soit 0,8 litres de moins que le modèle précédent, malgré 13% de  puissance en plus, cette dernière passant de 110kW/150 ch à 125 kW/170 ch. Son aérodynamique exceptionnelle et son poids inchangé par rapport au modèle précédent contribuent également à l’optimisation de la consommation. La Classe C 220 CDI Station Wagon accélère en 8,9 secondes de 0 à 100 km/h et atteint une vitesse maximale de 224 km/h.

En outre, la C 220 Station Wagon se distingue par son design élégant et son excellente fonctionnalité ainsi que par un confort de conduite typiquement Mercedes. Pour ses débuts sur le marché en décembre, la nouvelle version Station Wagon est disponible  avec 8 moteurs modernes de quatre et six cylindres essence et diesel.

Dès 2008: la C 200 CDI parcourra 100 kilomètres avec 5,1 litres de gasoil

En avril 2008, Mercedes-Benz introduira un autre modèle économique de la nouvelle classe C: la C 200 CDI, qui se contente, selon la norme Euromix, de 5,1 de gasoil pour 100 kilomètres et atteint un niveau d’émissions de CO2 de 135 grammes par kilomètre, ce qui est très faible pour cette catégorie de véhicules et de puissance. Cela est dû à un ensemble efficace constitué d’une carrosserie abaissée de 15 millimètres, d’une grande finesse aérodynamique, de pneus avec une résistance au roulement particulièrement faible ainsi que d’un moteur diesel optimisé de quatre cylindres qui offre une puissance maximale de 100 kW/136 PS et un couple maximal de 270 Nm.

A 160 CDI avec 119 grammes d’émissions de CO2 par kilomètre

Une faible consommation de seulement 4,5 litres de gasoil aux 100 kilomètres, ce qui correspond à un taux d’émission de CO2 de seulement 119 grammes par kilomètre, caractérise la Classe A 160 CDI, qui sera introduite en juin 2008 sur le marché. L’optimisation intelligente de nombreux composants du véhicule ont permis cette réduction de la consommation de 0,4 litre aux 100 kilomètres.

B 170 NGT avec entraînement propre au gaz naturel dès l’été 2008

Avec la B 170 NGT, Mercedes-Benz présentera lors du salon IAA son premier modèle compact fonctionnant au gaz naturel. Cette version de la Classe B de 85 kW/116 ch  sera introduite en juin 2008 et constituera la seconde voiture particulière Mercedes-Benz à gaz naturel après la E 200 NGT, et elle offrira les mêmes avantages que sa grande soeur : les émissions de CO2 se situent 30% en dessous de celles d’un véhicule à essence comparable, pour une consommation de 4,9 kilogrammes de gaz naturel pour 100 kilomètres, la B 170 NGT émet seulement 135 grammes de CO2 par kilomètre. Les coûts d’utilisation sont même deux fois inférieurs à ceux d’un véhicule à essence comparable.
Des carburants alternatifs et synthétiques pour les moteurs à combustion contribueront de plus à plus à une mobilité durable. Leur utilisation permettra d’améliorer considérablement le bilan CO2 et réduire en outre la dépendance vis à vis des sources d’énergie fossiles. L’emploi du gaz naturel est pour Mercedes-Benz une étape importante vers une utilisation massive de carburants synthétiques provenant de la biomasse.

2008: Débuts de la R 320 BLUETEC et de deux autres SUV BLUETEC

Après les expériences positives aux Etats-Unis avec la E 320 BLUETEC, Mercedes-Benz continue son offensive BLUETEC. Dès 2008, la marque à l’étoile introduira sur le marché trois SUV BLUETEC supplémentaires à moteur V6 CDI : la R 320 BLUETEC, présentée lors du salon IAA, ainsi que le ML et le GL 320 BLUETEC. Ces trois modèles sont équipés de la technologie BLUETEC et d’une injection AdBlue. Dans ce système, de l’urée, un liquide aqueux et inoffensif, est injecté dans les gaz d’échappement. De l’ammoniaque est libéré et il transforme jusqu’à 80% des oxydes d’azote en azote et eau dans le pot catalytique SCR. La quantité AdBlue optimale est déterminée électroniquement en fonction du régime moteur. Ces trois SUV respectent la norme américaine stricte concernant les gaz d’échappement BIN5 valable dans 50 états et ils pourront également respecter la future norme européenne EU6.

Le moteur V6 de 155 kW/211 ch de la R 320 BLUETEC (le même que celui de la ML et de la GL BLUETEC) développe un couple maximal de 540 Nm. Le confortable SUV à propulsion arrière consomme seulement 7,8 litres de gasoil aux 100 kilomètres. La variante à quatre roues motrices est également particulièrement économique, avec une consommation moyenne de 8,2 litres pour 100 kilomètres (Euromix). Les V6 diesel CDI de Mercedes-Benz ont déjà fait leurs preuves en tant que solution économique  idéale pour les grandes routières et aussi pour les SUV haut de gamme. En Europe, la part des diesel dépasse les 80 % des ventes de Classes R, M et GL .
Depuis le 15 octobre 2006, date de l’introduction du gasoil à faible teneur en soufre aux USA, Mercedes-Benz propose outre atlantique la technologie diesel la plus moderne et la plus propre avec catalyseur à oxydation, filtre à particules et technologie BLUETEC.

2009 : C 250 BLUETEC, les performances d’un V6, 4,9 l aux 100 km, prêt pour la norme EU6

2009 verra le lancement de la C 250 BLUETEC, équipée de la nouvelle génération de moteurs diesels 4 cylindres de Mercedes-Benz. Propre et puissante tout en étant très économique, cette motorisation de 2,2 litres développe une puissance de 150 kW / 204 ch, et un couple de 480 Nm, des valeurs que seuls des moteurs diesels 6 cylindres avec une cylindrée de 3 litres ou plus pouvaient jusqu’à récemment atteindre. Elles permettent à la C 250 BLUETEC d’obtenir des performances de conduite supérieures, dont notamment une accélération de 0 à 100 km/h en seulement 7,9 secondes et une vitesse maximale de 245 km/h.

Le faible niveau de consommation est quant à lui sans précédent pour cette catégorie de puissance : la C 250 BLUETEC se contente de 4,9 litres de diesel aux cent kilomètres. Cela correspond à un rejet de CO2 dans l’atmosphère de seulement 130 grammes par kilomètre. Grâce au système BLUETEC de dépollution complète des gaz d’échappement, ce nouveau moteur diesel se montre aussi propre qu’une motorisation essence concernant l’ensemble des composants des émissions polluantes, et il respecte déjà les futures normes EU6.

2009 : ML 450 HYBRID, le tout terrain de loisirs à motorisation hybride le plus économe de sa catégorie

Lors de l’ IAA, Mercedes-Benz présente un autre champion du monde de sa catégorie en matière d’émissions de CO2 : le ML 450 HYBRID, qui sera lancé en 2009 comme le SUV à motorisation essence-hybride le plus économe au monde sur son segment. Son système hybride « Two Mode » innovant permet une conduite 100 % électrique tout en répondant aux plus grandes exigences en termes de confort. Le moteur V6 essence développe une puissance de 205 kW / 279 ch et un couple de 338 Nm, tandis que les deux moteurs électriques du module hybride Two Mode fournissent une puissance totale de 45 kW / 61 ch. Avec une puissance combinée de 250 kW / 340 ch et un couple maximal combiné de 480 Nm, le système fait preuve de performances de premier plan pour une consommation de seulement 7,7 litres aux 100 kilomètres. Le ML 450 HYBRID atteint ainsi en mode quatre roues motrices un niveau de rejet de CO2 atteignant seulement 185 grammes au kilomètre, une valeur particulièrement basse pour sa catégorie de véhicules à l’échelle mondiale.

Le ML 450 HYBRID est équipé de deux moteurs électriques compacts développant une puissance totale de 120 kW / 163 ch. Ils nécessitent beaucoup moins d’espace que d’autres systèmes comparables et garantissent ainsi un ensemble homogène. Unique au monde avec ses quatre vitesses fixes, le système de transmission conjugue les avantages d’une boîte automatique classique et ceux d’une boîte de vitesse automatique à variation continue (CVT). L’intégration des deux moteurs électriques assurée par la transmission hybride Two Mode innovante du ML 450 HYBRID en fait une motorisation optimale aussi bien pour la ville que pour la campagne. L’alimentation électrique est assurée par une batterie de 288 volts qui permet de stocker une grande quantité d’énergie. Parallèlement à une gestion intelligente de l’énergie, ce véhicule offre toute une panoplie de caractéristiques pour une propulsion véritablement hybride, comme une utilisation en mode tout électrique, une fonction pour seconder le moteur à combustion interne lors de phases d’arrêts et redémarrages rapprochés (fonction « stop and go ») ou pour renforcer celui-ci (effet « boost »), ainsi qu’un dispositif de récupération de l’énergie dégagée par les freins.

Mercedes-Benz propose ainsi une technique hybride qui assure une faible consommation de carburant, des performances de haut niveau et un confort haut de gamme – en conservant en outre un volume de coffre entièrement exploitable. Par ailleurs, le système hybride Two Mode améliore la consommation de carburant, notamment à vitesse élevée, ce qui constitue un avantage supplémentaire par rapport aux autre concepts hybrides disponibles sur le marché.

2009 : S 400 HYBRID définit de nouvelles caractéristiques pour le segment des véhicules de luxe

En même temps que le ML 450 HYBRID, Mercedes-Benz lance sur le marché une Classe S équipée d’un moteur essence hybride. À bord de la S 400 HYBRID, qui sera lancée mi-2009 en Europe d’abord, le puissant moteur V6 essence de 205 kW / 279 ch est associé à un module hybride, qui fournit dès le démarrage 160 Nm et 15 kW / 20 ch. La puissance maximale combinée situe à 220 kW / 299 ch, le couple combiné maximal atteint 375 Nm. La S 400 HYBRID offre une accélération de 0 à 100 km/h en 7,3 secondes, et atteint une vitesse maximale, bridée électroniquement, de 250 km/h.

En dépit de ces performances éblouissantes, la consommation d’essence calculée selon le nouveau cycle mixte européen (Euromix) est de seulement 7,9 litres aux 100 kilomètres, ce qui se traduit par un niveau d’émissions de CO2 particulièrement bas pour cette catégorie de véhicule et de puissance, avec seulement 190 grammes par kilomètre. La S 400 HYBRID s’avère donc être la plus économe des berlines de luxe avec moteur à combustion interne, motorisations essence, diesel, ou hybride confondues. Seuls les autres modèles présentés par Mercedes-Benz à la IAA, la S 300 BLUETEC HYBRID, la S 400 BLUETEC HYBRID et la F 700, améliorent sensiblement le record mondial de la S 400 HYBRID en termes de faible consommation et d’émissions de CO2.

Alliance très efficace du plaisir de conduite et de l’économie

Les modules hybrides compacts installés dans toutes les Classes S hybrides sont constitués d’un moteur électrique en forme de disque, qui sert aussi de démarreur et d’alternateur. Ce système offre un double intérêt : d’une part, il permet d’économiser le carburant de plusieurs façons, d’autre part, il augmente de manière significative le plaisir de conduite.

L’effet de renforcement (effet « boost ») est la raison principale qui explique l’augmentation du plaisir de conduite. Avec son couple maximal de 160 Nm, le moteur électrique accompagne ainsi le moteur à combustion interne dans la phase d’accélération, où la consommation est importante.
Ce couple supplémentaire fourni par le moteur électrique lui permet de seconder le moteur à combustion interne lors de l’accélération, même à faible régime. De la sorte, le moteur à combustion interne a quant à lui besoin de moins de temps et d’énergie pour déployer son couple maximal. De cette interaction entre les deux systèmes, le conducteur ne perçoit rien d’autre qu’un formidable déploiement de puissance à chaque démarrage.

En outre, le module hybride dispose d’une confortable fonction « stop and go », qui arrête le moteur quand la voiture s’immobilise, à un feu par exemple. Au redémarrage, le moteur électrique relance presque imperceptiblement le moteur principal, ce qui contribue à économiser le carburant pour un meilleur respect de l’environnement. Étant donné que le moteur se remet en marche pratiquement tout de suite, les émissions polluantes sont minimales même lors du démarrage. Lorsque le véhicule ralentit, le moteur électrique fonctionne comme un générateur et cette fonction de « récupération » lui permet d’exploiter l’énergie du freinage. Celle-ci est stockée pour une utilisation ultérieure dans une batterie lithium-ion compacte mais performante, logée dans le capot. La gestion de ce système complexe est assurée par un ordinateur très performant, lui aussi situé à proximité du moteur.

2010 : avec la Classe B F-Cell, la pile à combustible arrive sur des modèles de série

À l’été 2010, Mercedes-Benz lancera sur le marché la première voiture de série dotée d’un moteur à pile à combustible sans émissions. La production en petite série de la Classe B F-Cell commencera début 2010. La motorisation de ce véhicule innovant sera assurée par un moteur à pile à combustible de nouvelle génération, à la fois beaucoup plus compact et efficace, tout en restant adapté à une utilisation quotidienne.

La base technique de cette motorisation est constituée par le système de pile à combustible optimisé, déjà présenté par Mercedes-Benz en 2005 à bord de son concept-car F 600 HYGENIUS. La pile à combustible très compacte fonctionne de manière beaucoup plus efficace que les générations précédentes.
D’une conception nouvelle, l’ensemble est moins encombrant d’environ 40 % et développe 30 % de puissance en plus, pour une consommation réduite de 16 %. Par ailleurs, le système se distingue par une bonne capacité de démarrage à froid, ce qui est rendu possible par des innovations comme le turbocompresseur électrique pour l’alimentation en air et le nouveau système d’humidification et de déshumidification.

La Classe B F-Cell abrite un système plus développé, à la fois plus compact et performant. Le moteur électrique développe une puissance maximale de 100 kW / 136 ch et un couple de 320 Nm, permettant ainsi à la Classe B F-Cell de répondre à de hautes exigences en matière de dynamique de marche, avec des performances supérieures à celles d’un moteur 2 litres essence. Néanmoins, le moteur à pile à combustible sans émissions de cette voiture familiale compacte ne consomme qu’environ 2,9 litres de carburant (équivalent gazole) aux 100 kilomètres.

2010 : la E 300 BLUETEC HYBRID pionnière sur le segment des grandes routières

En 2010, Mercedes-Benz lancera sur le marché la nouvelle Classe E, premier véhicule de la marque à intégrer simultanément les technologies BLUETEC, 7G-TRONIC et l’  hybride. Le concept modulaire de la E 300 BLUETEC HYBRID se compose d’un nouveau moteur diesel 4 cylindres de 2,2 litres qui développe une puissance de 150 kW / 204 ch et un couple maximal de 480 Nm, accompagné d’un module hybride compact qui fournit 15 kW / 20 ch supplémentaires. Grâce aux avantages en termes de couple et de consommation spécifiques au diesel, la combinaison moteur hybride-BLUETEC fonctionne encore plus efficacement que les moteurs hybrides essence que l’on connaissait jusqu’alors.

Avec un puissant couple combiné de 560 Nm, le moteur 4 cylindres de la E 300 BLUETEC HYBRID dépasse nombre de diesels 6 cylindres de 3 litres de cylindrée et plus, et se montre impressionnant en termes de performances. Une consommation de seulement 5,1 litres de diesel aux 100 kilomètres et une émission de CO2 de seulement 134 grammes au kilomètre font de la E 300 BLUETEC HYBRID la grande routière la plus économe et la plus propre au monde.

2010 : S 300 BLUETEC HYBRID, un couple de 560 Nm pour seulement 5,4 L/100 km

557494_985388_5440_4080_iaa2007_route_vers_le_futur_6

L’énorme potentiel d’économie offert par les concepts technologiques modulaires de Mercedes-Benz est mis en avant avec la S 300 BLUETEC HYBRID, dont la sortie est aussi prévue pour 2010. Sa configuration et ses valeurs de performances en termes de motorisation sont identiques à celles de la E 300 BLUETEC HYBRID. À bord de la Classe S également, la combinaison moteur hybride-BLUETEC développe un couple combiné maximal de 560 Nm, une valeur similaire à celle d’un moteur essence V8 de grosse cylindrée.

Équipée de série d’une boîte de vitesses automatique à sept rapports 7G-TRONIC, la S 300 BLUETEC HYBRID passe de 0 à 100 km/h en 8,4 secondes et atteint une vitesse maximale de 240 km/h. Malgré ces performances exceptionnelles, la consommation n’est que de 5,4 litres de gazole aux 100 kilomètres, ce qui correspond à 142 grammes de CO2 par kilomètre seulement, soit 57 grammes ou 30 % de moins que la meilleure berline actuelle au niveau mondial sur le segment des berlines de luxe.

La Classe S utilise la technologie BLUETEC avec injection d’AdBlue. Grâce à la combinaison unique des technologies BLUETEC et hybride pour créer l’automobile haut de gamme la plus performante, avec la meilleure compatibilité environnementale au monde, la S 300 BLUETEC HYBRID a également le potentiel pour satisfaire aux critère des normes les plus strictes en matière d’émissions polluantes, comme par exemple la norme EU6 ou la BIN5 pour les États-Unis.

Après 2010 : C 300 BLUETEC HYBRID, 224 ch de puissance pour seulement 4,6 l/100 km

557498_985400_5440_4080_iaa2007_route_vers_le_futur_4

En 2011, Mercedes-Benz lancera la C 300 BLUETEC HYBRID, un nouveau modèle équipé des concepts technologiques modulaires uniques de la marque à l’étoile. Avec une puissance combinée de 165 kW / 224 ch. et un couple total maximal de 560 Nm, la motorisation développe les mêmes performances qu’à bord de la S et de la E 300 BLUETEC HYBRID. Le poids réduit du véhicule permet à la C 300 BLUETEC HYBRID une accélération encore plus rapide (de 0 à 100 km/h en 7,2 s), pour une vitesse maximale qui atteint 236 km/h.

557499_985403_5440_4080_iaa2007_route_vers_le_futur_1

Malgré des performances exceptionnelles dans sa catégorie, la C 300 BLUETEC HYBRID ne consomme en moyenne que 4,6 litres de gazole aux 100 kilomètres et atteint par conséquent le niveau d’émissions de CO2 le plus faible au monde de son segment avec seulement 122 grammes au kilomètre. Comme dans la E 300 BLUETEC HYBRID, la très efficace dépollution des gaz d’échappement est assurée par un catalyseur à oxydation, un filtre à particules diesel et le module BLUETEC avec catalyseur d’oxyde d’azote. La C 300 BLUETEC HYBRID possède ainsi le potentiel pour se conformer aux normes les plus strictes en matière d’émissions polluantes, comme la BIN5 ou la EU6.

Après 2010 : puissance et économie exemplaires de la S 400 BLUETEC HYBRID

Après 2010, Mercedes-Benz conjuguera, dans une nouvelle association BLUETEC-hybride, l’économie et une compatibilité environnementale exemplaire, sans négliger un plaisir de conduite exceptionnel. La S 400 BLUETEC HYBRID atteindra cela en réunissant un module hybride puissant de 15 kW / 20 ch au moteur V6 diesel qui a fait ses preuves dans les nombreuses gammes Mercedes-Benz. Encore plus développé et efficace, le groupe moteur atteint dans cette configuration une puissance maximale de 180 kW / 245 ch. En mode combiné, cette motorisation BLUETEC-hybride atteint une puissance de pointe de 195 kW / 265 ch, avec un couple combiné maximal de 630 Nm. D’autres combinaisons en matière de performances, comme par exemple l’association avec un module hybride de 45 kW / 61 ch., sont encore en phase d’essais. Avec une puissance de 195 kW / 265 ch et un couple de 630 Nm (valeurs combinées), la S 400 BLUETEC HYBRID atteint d’excellentes performances en termes de dynamique. Équipée de série d’une boîte 7G-TRONIC, elle accélère de 0 à 100 km/h en 7,3 secondes. Sa vitesse maximale, bridée électroniquement, est de 250 km/h. Elle affiche par ailleurs une consommation moyenne de seulement 5,8 litres aux 100 kilomètres (émissions de CO2 : 154 g/km).

La S 400 BLUETEC HYBRID utilise également la technologie BLUETEC avec injection d’AdBlue.  Elle dispose ainsi du potentiel pour répondre aux normes les plus strictes en matière d’émissions polluantes, comme la EU6 ou la BIN5 aux États-Unis.

F 700 : L’avenir de la berline de grand tourisme de luxe

Avec la F 700, Mercedes-Benz définit un nouvel idéal en matière de raffinement automobile : avec ses allures de grande berline luxueuse et futuriste, ce concept-car illustre la manière d’associer un excellent confort de conduite à un haut degré de respect de l’environnement, ou encore de bonnes performances et une consommation exceptionnellement faible. Avec ses 5,17 mètres de long, la F 700 offre ainsi, grâce à un concept d’intérieur innovant et très spacieux, un mode de voyage entièrement nouveau et particulièrement confortable.

La F 700 est la première voiture au monde capable d’identifier et d’anticiper l’état de la route afin d’en compenser les irrégularités grâce à son système de suspension active PRE-SCAN, ce qui contribue grandement à l’amélioration du confort de suspension. La F 700 est également équipée d’un système de motorisation particulièrement novateur, le système DIESOTTO : un moteur 4 cylindres d’une cylindrée de seulement 1,8 litres, qui réunit les avantages des faibles émissions du moteur essence et ceux de la basse consommation du moteur diesel. Avec une consommation de 5,3 litres d’essence aux 100 kilomètres seulement, ses émissions de CO2 atteignent tout juste 127 grammes par kilomètre, ce qui est très peu pour un véhicule de cette catégorie et qui représente la valeur limite fixée par la future norme d’émissions EU6.
Ceci est possible grâce à un concept de motorisation résolument innovant, qui repose entièrement sur la technologie DIESOTTO, une amélioration du moteur à combustion interne conçue par Mercedes-Benz. Équipé d’un dispositif d’autoallumage contrôlé (CAI) original, d’une injection directe d’essence et d’une double suralimentation, elle associe les excellentes performances du moteur à allumage contrôlé avec le couple moteur exemplaire et l’économie en carburant du moteur diesel. Avec ses quatre cylindres et son double turbocompresseur, la motorisation de la F 700 atteint ainsi le niveau de performances d’une Classe S actuelle, dotée d’un moteur essence atmosphérique V6 de 3,5 litres ou du turbo diesel V6 de 3,0 litres. « Nous nous sommes fixé comme objectif de rendre les véhicules à essence aussi économes que les diesels. Le nouveau concept DIESOTTO est une étape majeure dans ce sens, puisqu’il réunit les meilleures qualités des moteurs essence et des diesels », se félicite le Dr Thomas Weber, membre du Directoire de DaimlerChrysler AG en charge de la recherche – développement du  Mercedes Car Group.

 

[tags]Mercedes, Benz, IAA 2007, Bluetec, Hybride, DIESOTTO, F700, S300, E300[/tags]

Vous avez aimé ? Partagez avec vos amis !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *