La prime à la casse, on vous en a déjà parlé récemment avec les primes proposées par les constructeurs allemands, mais cette fois-ci, c’est le gouvernement qui la propose, et avec une grande nouveauté par rapport aux versions précédentes.

Une prime à la casse pour tout le monde

Le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé au mois de juillet dernier qu’il souhaitait l’extension du bonus écologique à l’achat d’un véhicule d’occasion moins polluant. Auparavant, ce dernier était réservé à l’achat ou la location d’un véhicule neuf.

C’est grâce à ce plan d’investissement que les ménages français pourront bénéficier d’une prime de 1000€ pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion, sous certaines conditions.
Cette prime sera doublée et passe donc à 2000€ pour les ménages non imposables.

Quelles conditions pour bénéficier de cette nouvelle prime à la casse ?

Afin de bénéficier de ce bonus écologique version 2018, il y a quelques conditions que votre futur véhicule doit remplir :

  • Première mise en circulation à partir de 2006 pour un véhicule essence
  • Première mise en circulation à partir de 2011 pour un véhicule Diesel
  • Emettre moins de 130 grammes de CO2/km
  • Etre éligible à la vignette Crit’Air numéros 0, 1 ou 2

C’est une excellente nouvelle pour les personnes ne pouvant pas forcément investir dans un véhicule neuf, qui est parfois bien plus cher. On estime que les véhicules éligibles les moins chers seront des véhicules aux alentours de 7 000€, soit 6 000€ ou 5 000€ à sortir de votre poche en fonction de si votre foyer est imposable ou non. Cette somme est relativement élevée pour les foyers les plus pauvres, mais il faut la mettre en rapport avec les véhicules neufs aux tarifs dépassant les 15 000€, même avec la prime.

Le bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique peut désormais atteindre 8500€ selon les conditions.

Comment savoir si ma vieille voiture est éligible ?

Les anciens véhicules éligibles à cette nouvelle prime à la casse sont

Pour les ménages imposables :

  • les véhicules Diesel immatriculés avant 2001
  • les véhicules essence immatriculés avant 1997

Pour les ménages non imposables :

  • les véhicules Diesel immatriculés avant 2006
  • les véhicules essence immatriculés avant 1997

 

Un nouveau malus pour les véhicules plus polluants

Afin de financer cette nouvelle prime, les malus pour les véhicules les plus polluants augmentent, passant par exemple de 10 000 à 10 500€ pour un véhicule émettant plus de 185 grammes de co2/km, et le seul de déclenchement de ces malus passe de 127 à 120 grammes de CO2/km

 

Allez-vous changer de voiture avec cette nouvelle prime ? Est-ce que cette dernière pourrait vous faire changer d’avis ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Vous avez aimé ? Partagez avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *