En France, c’est près de 100 000 permis de conduire retirés en moyenne chaque année. Et comme nous ne voulons pas vous voir, chers lecteurs, perdre vos points bêtement, nous allons ici vous délivrer quelques petites astuces pour conserver votre permis même après une infraction au code de la route.

Conduite et perte de points

Conserver son permis de conduire est vital pour 99% d’entre vous

Le permis à points et les infractions

D’un capital initial de 12 points (après période probatoire de 2 ans pour les personnes en apprentissage anticipé de la conduire, et de 3 ans pour les personnes ayant obtenu leurs permis suite à une formation classique), notre permis ne tient donc qu’à quelques infractions.

3 points pour un téléphone au volant, 4 point retirés pour un feu rouge ou un stop et près de 6 points pour des infractions plus graves, aucun automobiliste n’est immunisé contre l’annulation de son permis.

alcool au volant

L’alcool au volant, une infraction grave

Vous pouvez consulter l’ensemble du barème des infractions directement sur ce site https://www.permisapoints.fr/infraction-et-legislation/bareme-des-infractions.

Vous l’aurez compris, de simples petites fautes d’inattention accumulées au volant peuvent faire annuler votre précieux sésame en peu de temps. Heureusement pour vous, automobilistes, il existe certaines astuces qui, lorsqu’on en a connaissance, joue en notre faveur, nous permettant ainsi de conserver quelques points voire dans les cas les plus extrêmes, d’éviter l’annulation de son permis de conduire.

NDLR : bien évidemment, cet article n’est nullement destiné à vous encourager à commettre quelque infraction que ce soit au volant de votre belle allemande, mais plutôt pour vous donner de bons conseils pour maximiser vos chances de conserver votre précieux permis.

Astuce n°1 : Ne pas reconnaître l’infraction et ne rien signer

Une de nos premières astuces et non des moindres : ne reconnaissez jamais l’infraction et ne signez aucun procès-verbaux. Cela peut paraître absurde aux yeux des automobilistes, bien souvent angoissés à l’idée de contester une infraction commise, mais elle est contre toute attente, l’une des astuces les plus efficaces pour ne pas perdre ses points après avoir commis une infraction.

Conduite en téléphonant

Ne téléphonez pas en conduisant

En effet, signer un procès-verbal de vos propres mains signifie que vous reconnaissez l’infraction. Après quoi il n’est alors plus possible de contester l’infraction, quand bien même avec votre avocat. Bien entendu, l’amende se verra être majorée par la suite, mais vous serez assuré de ne pas perdre de points, c’est en quelque sorte le prix à payer pour conserver ces précieux points.

Astuce n°2 : La lettre 48SI

Redoutée par la plupart des automobilistes, on l’appelle la lettre 48 SI, autrement dit, une lettre envoyée par le ministère pour vous notifier de la perte provisoire de votre permis de conduire. Si vous êtes certain d’avoir reçu l’une de ces lettres, ne signez pas le recommandé. Au même titre que notre première astuce divulguée ci-dessus, signer ce recommandé signifierait en d’autres termes que vous acceptez la suspension provisoire de votre permis.

Permis de conduire français

Le précieux sésame qu’on ne veut jamais perdre

A la réception de cette lettre, vous disposez d’un délai de 15 jours pour vous rendre au bureau de poste et retirer votre lettre, passé ce délai, la lettre est alors renvoyée au ministère et votre permis est suspendu automatiquement sans aucun recours possible.

Profitez de ce délai pour effectuer un stage de récupération de points et ne récupérer votre lettre recommandée qu’une fois la réception de votre attestation de stage vous notifiant de la récupération de vos points.

Bon à savoir : Effectuer un stage de récupération de points vous permet de récupérer 4 points. Vous êtes cependant limité à un seul stage par an.

Astuce n°3 : Payer votre amende le dernier jour avant majoration

A la réception d’un avis de contravention, vous disposez d’un délai de 45 jours pour payer votre dû avant majoration de la contravention. Profitez de ce délai pour effectuer un stage de récupération de points et ne payez l’amende que le 44éme jour.

Astuce n°4 : Faire appel à un avocat spécialisé

On terminera donc cet article sur une de nos dernières astuces pour conserver vos points de permis de conduire : l’appel à un avocat spécialisé.

Encore méconnu mais pourtant redoutable d’efficacité, cette pratique vous permet d’être défendue par un avocat spécialisé en droit routier, pour toutes vos infractions routières, excès de vitesse, et alcoolémie au volant.

Marteau de la Justice

Faire appel à un avocat spécialisé en droit routier

Si vous êtes flashé par un radar automatique à l’arrière de votre véhicule, par exemple, vous pouvez alors faire appel à un avocat, qui argumentera en faveur de l’impossibilité de prouver l’identité réelle du conducteur.

Vous pouvez consulter le site internet d’un avocat spécialisé en droit routier pour de plus amples informations : https://www.avocat-decamps.fr/droit-routier-paris.php

Si l’on devait résumer cet article en quelques lignes

Ne signez pas les infractions qui vous sont reprochées, ne reconnaissez aucune des infractions commises (aussi étrange que cela puisse paraître, cette règle d’or vous garantira de conserver vos points de permis de conduire bien plus longtemps), jouez avec les délais et faites appel, si besoin, à un avocat spécialisé dans les infractions au code de la route.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous ainsi qu’à commenter ici ou sur notre page Facebook.

Vous avez aimé ? Partagez avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *