C’est en tout cas ce que suggère le site Fourtitude dans cet article paru hier. Pour résumer, il y a encore 5 ans, les S4 (génération B5) étaient mus par un V6 Turbo qui procurait bien des sensations (‘coup de pied au cul’) à ses propriétaires. En 2003, la génération suivante (B6) inaugurait un V8 basé sur le bloc maison 4.2l dispensant 344cv. La B7 gardait ce bloc également. Les sensations se sont donc ‘estompées’ au profit d’une onctuosité sans égal et au son irremplaçable d’un V8.

Le S5 bénéficie d’une évolution de ce bloc à 354cv grâce notamment à l’ajout du FSI (injection directe d’essence).

Il est clair qu’un bloc 6 cylindres turbo compressé (comme par exemple sur la 335ci) peut donner la réplique avec un gros avantage sur la consommation. Et c’est sur que c’est le point noir de ce V8 !

A suivre donc… Pas avant Genève c’est sur, pour ma part j’espère que ça sera Genève !

untitled

Vous avez aimé ? Partagez avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *