Nous avions découvert l’Audi e-Tron sur le Salon de l’Automobile à Paris l’an dernier et voici maintenant l’Audi e-Tron Spyder. Maintenant, la petite fiche technique de cette sportive hybride.

audi-e-tron-spyder-3

Motorisation

Cette bi-place cache sous ses traits sportifs un moteur TDI bi-twin équipé d’un V6 de 221 kW soit 300 ch situé sur l’essieu arrière. Les deux blocs électriques sont sur l’essieu avant et génèrent 64 kW. Ses performances sont hallucinantes pour une hybride, le passage de 0 à 100 km/h se fait en quelques 4,4 secondes et une vitesse de pointe de 250 km/h.

Esthétique

L’Audi e-Tron Spyder est en fait un concept qui nous offre un aperçu de l’Audi du futur en concervant toujours les caractéristiques intrinsèques de la marque aux anneaux.

  • 4.06 mètres de longueur
  • 1.81 mètre de largeur
  • 1.11 mètre de hauteur
  • 2.43 mètres d’empattement

Voilà pour les mensurations de cette ultra-sportive qui nous rappellent quand même l’Audi R8. Les flancs sont unis, la partie vitrée est composée du pare-brise et des deux vitres qui se terminent en pointe, un peu à l’image d’un casque. L’ensemble est enveloppé de carbone. Une touche d’aérodynamisme en plus qui n’est s’en rappeler les anciennes voitures sportives.

La prise d’air centrale qui se trouve sur le capot affuté et la calandre font qu’on reconnait tout de suite le constructeur allemand Audi. Les deux grosses prises d’air permettent un refroidissement permanent du TDI et des blocs électriques. On trouve des jantes en fibre de carbone et en alu très légères (et 64 autres matériaux) de 20 pouces. Autre point important tiré du sport automobile et qui donne une allure unique à cette Audi sont les bas de caisse aiguisés et le spoiler discret mais bien présent.

Le moteur TDI est visible de l’extérieur notamment à l’arrière, derrière les sièges et au milieu d’un ensemble de matière faisant le lien avec l’extérieur. On retrouve du carbone mate et brillant, de l’alu et même du cuir.

Intérieur

L’habitacle de l’e-Tron se veut très épuré, élégant et modeste pour une super-sportive. On retrouve un très beau tableau de bord dirigé vers le conducteur. Plus de gênes avec le levier de vitesses, il est rétractable et sort du tunnel au démarrage du véhicule. Un grand écran est intégré au centre du tableau de bord avec commandes au volant sur un écran tactile. Le volant quant à lui est digne de la Formule 1 avec la partie basse et haute aplatie. Tous les compteurs sont numériques: vitesse, thermostat, propulsion électrique et régime moteur, navigation, ventilation, température. Les sièges baquet sont là pour offrir un confort certain et rappeler la sportivité aux occupants.

Vous avez aimé ? Partagez avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *